DEVIS & DEPLACEMENT 100% GRATUITS

avec des professionnels de proximité

conseils & astuces travaux

Drainer

en partenariat avec Castorama
 
Une demande de devis travaux - cliquez ici 100% GRATUIT

PLATEFORME HABITAT © à votre service depuis 2004

VOTRE PROJET AU JUSTE PRIX, AU MEILLEUR PRIX !

TROUVER LE MEILLEUR PROFESSIONNEL DE PROXIMITÉ

Devis & déplacement 100% GRATUITS - Economisez jusqu'à -40% *

C'EST FACILE

Déposez votre DEMANDE EN LIGNE en une minute chrono ou APPELEZ NOUS
☎ 01.84.16.09.17


C'EST PRATIQUE

Notre plateforme services, vous met en relation avec les ENTREPRISES de PROXIMITE "labellisées" que vous cherchez


C'EST RAPIDE

Recevez vos DEVIS GRATUITS et choisissez le MEILLEUR DEVIS - Economisez jusqu'à -40% sur vos travaux


 
Quand un sol accumule trop d'eau, cela peut avoir des conséquences néfastes pour les cultures, les plantes ou encore les murs de l'habitation.
Le drainage aide à la prévention de ces désagréments.

 
A) Avant de commencer :

 
1) Choisir les matériaux nécessaires :
Tuyau de drainage :

Plastique perforé. diam. 50, 65, 80, 100 mm. Se vend en couronne de 25 m. Son diamètre est fonction de la quantité d'eau à drainer.

Collecteur perforé :

Tuyau plastique perforé. diam. 80 et 100 mm. Se vend en couronne de 25 m. Le collecteur reçoit les tuyaux de drainage.

Regard :

Le regard en ciment reçoit l'eau déversée par tous les collecteurs avant de l'évacuer en dehors du terrain à drainer par le tuyau d'évacuation.

Géotextile :

Toile qui évite que la terre ne vienne boucher les trous des drains. Se vend au mètre linéaire ou en rouleau.

Tuyau d'évacuation :

En PVC, diam. min. 100 mm.

Amendement :

Tourbe ou calcaire granulé.


 
2) Pourquoi drainer un sol ?
L'accumulation de l'eau dans un sol peu provoquer plusieurs dommages :

- Dégradation du profil du sol,
- Décalcification et acidification de la terre,
- Asphyxie des racines,
- Pousse de mauvaises herbes,
- Maladies des plantes,
- Sol difficile à travailler,
- Démarrage tardif de la végétation (la terre reste froide),
- Mauvais rendement.


 
3) Les principes de drainage
A Sol imperméable peu profond ou sol compact :

La pose de drains est inutile :
1 - L'eau stagne en surface, ruisselle lentement 2 - L'eau pénètre peu et stagne sur la couche imperméable
 
3 - Défoncer la couche imperméable par un labour profond et amender le sol pour le rendre plus perméable  
B Sol perméable sur sous-sol imperméable profond :

L'eau pénètre dans le sol.
1 - Elle forme une nappe sur la couche imperméable 2 - 1ère solution : Creuser une tranchée drainante (graviers)
 
3 - 2ème solution : Drainer  
C Sol peu perméable sur sous-sol imperméable ou non :

L'eau pénètre lentement.
Lexique :
Amender : améliorer les propriétés d'un sol en lui apportant un nouveau constituant physique (humus, calcaire, sable, argile...)..
1 - Le sol reste humide et lourd. Une nappe d'eau se forme si le sous-sol est imperméable 2 - 1ère solution : Si le sous-sol est également peu perméable : travailler la terre en l'amendant pour augmenter la perméabilité du sol (amendements calcaires ou humiques)
 
3 - 2ème solution : Si le sous-sol est imperméable amender la terre pour augmenter la perméabilité du sol. Poser des drains pour résorber la nappe  
D Sol et sous-sol imperméables :

L'eau stagne ou ruisselle très lentement.
1 - Aucune pénétration dans le sol 2 - 1ère solution : Modeler la surface pour amener l'eau vers des fossés latéraux
 
3 - 2ème solution : (cas fréquent autour des maisons individuelles neuves). Remonter le niveau du sol par un apport de bonne terre et drainer  


 
4) Les réseaux de drainage
Fonctionnement d'un réseau de drainage :
l'eau s'écoule des petits drains A vers les collecteurs B jusqu'au regard C d'où elle est évacuée par les tuyaux rigides E vers un fossé, un égout ou un puisard.
Lexique :
Puisard : fosse de 1 x 1m, profondeur 1,50m à 2m remplie de briques, cailloux.
1 - 2 Terrains de grande dimension (+ 300 m2).
 
3 - Terrain inférieur ou égal a 300 m2.  

 

 
B) La pose des drains :


 
1) Ecartement
• Espacer les drains de 4 à 5 m maximum, pour un fonctionnement optimal du réseau ; plus ils sont près les uns des autres, plus le drainage est efficace.


 
2) Profondeur
Elle dépend du type de terrain (niveau de la couche imperméable) et du type de culture.

Tenir compte de la pente minimale nécessaire à l'évacuation de l'eau. En cas de doute, utiliser un niveau à eau.

Tenir compte également du type de culture et de l'outillage à utiliser (bêche, motoculteur).

Profondeurs minimales :
- Pelouse et gazons : 30 à 50 cm.
- Potager et culture : 50 à 80 cm.
- Verger et arbres : 80 à 150 cm.

• Conserver les plans de votre réseau dans le cas de plantations ou réalisations ultérieures (tranchées, fondations).
• Dans le cas de surfaces importantes ou de reliefs accidentés, consulter les services d'assainissement de la ville ou un géomètre.


 
3) Mise en place des drains
ATTENTION :
Ne jamais mettre de sable au-dessus des drains. Il y a risque d'obturation des trous placés sur leur périphérie.
Jalonner le plan du réseau sur le terrain.

Schéma de pose des drains
Pente minimale = L x 2 cm.
Exemple : si L = 20 m, la pente ne doit pas être inférieure à 20 x 2 cm = 40 cm.
• Creuser les tranchées en tenant compte de l'écartement et de la profondeur des drains, de la pente et de la nature du sol (s'aider du cordeau).
• Contrôler la pente avec le niveau à eau (pente faible).
• Disposer un lit de cailloux de grosseur moyenne dans le fond du trou sur 10 cm ou, éventuellement, disposer un lit de sable de rivière de 3 à 4 cm damé.
 
• Vérifier la pente.
• Envelopper drains et collecteurs de géotextile afin qu'aucun élément ne vienne obturer les trous (sable, terre...).
• Déposer les drains dans les tranchées et les recouvrir de 20 à 30 cm de cailloux de grosseur moyenne ou de pierre concassée.
• Recouvrir de terre végétale.
• Damer.
• Dans les sols non sablonneux, on peut éventuellement disposer le géotextile sur les drains, en évitant de l'enrouler.
 
 

Retour