DEVIS & DEPLACEMENT 100% GRATUITS

avec des professionnels de proximité

conseils & astuces travaux

Planter et tailler un rosier



en partenariat avec



PLATEFORME HABITAT © à votre service depuis 2004

VOTRE PROJET AU JUSTE PRIX, AU MEILLEUR PRIX !

TROUVER LE MEILLEUR PROFESSIONNEL DE PROXIMITÉ

Devis & déplacement 100% GRATUITS - Economisez jusqu'à -40% *

C'EST FACILE

Déposez votre DEMANDE EN LIGNE en une minute chrono ou APPELEZ NOUS
☎ 01.84.16.09.17


C'EST PRATIQUE

Notre plateforme services, vous met en relation avec les ENTREPRISES de PROXIMITE "labellisées" que vous cherchez


C'EST RAPIDE

Recevez vos DEVIS GRATUITS et choisissez le MEILLEUR DEVIS - Economisez jusqu'à -40% sur vos travaux


 

 
La plantation d'un rosier est soumise à quelques règles simples.
Sa taille régulière lui donne une forme agréable, le maintient en bonne santé et permet d'avoir de belles floraisons.

 
 Les produits nécessaires  
Désherbant sélectif
Engrais rosiers
Fertilisant or brun
Insecticide polyvalent
Insecticide systémique
Paille de fumier
Terreau
Tourbe blonde
 
  Les outils nécessaires  
Couteau bien aiguisé
Griffe 4 dents
Paire de gants
Pulvérisateur
Sécateurs


 
 Avant de commencer :

Comment choisir vos rosiers ?
 

Il existe deux variétés de floraison :
- Les rosiers non remontants qui ne fleurissent qu'une fois en juin. Leur floraison est abondante et spectaculaire.
- Les rosiers remontants qui fleurissent sans interruption de mai jusqu'aux gelées. La quantité et la durée de leur floraison changent d'une variété à l'autre.

Les différents types de rosiers :
- Le rosier buisson à grandes fleurs :
Il permet de réaliser des plates bandes et massifs. C'est aussi le meilleur pourvoyeur de fleurs coupées. Sa hauteur de pousse varie entre 70 cm à 1,20 m.

- Le rosier à fleurs groupées " polyantha " (grappe de petites fleurs) et " Floribundas " (grappe de grosses fleurs. Il forme des bouquets, et permet de réaliser des fonds de massif et des haies fleuries. Sa hauteur de pousse est de 50 à 80 cm.

- Le rosier miniature : Idéal pour réaliser des bordures, des rocailles et des jardinières. Il s'accroît sans arrêt. Sa hauteur de pousse varie entre 30 et 50 cm.

- Le rosier grimpant : Il développe de longues tiges et permet donc de réaliser des haies et allées, de décorer un mur, une pergola ou une clôture. Sa hauteur de pousse varie entre 2 m à 4 m, voire davantage.

- Le rosier tige : Il peut être planté en isolé, en massif ou sur pelouse. Il permet d'obtenir de grosses ou de petites fleurs. Sa hauteur de pousse varie entre 1,20 m et 1,50 m.

- Le rosier pleureur : Il peut être planté en isolé, en massif ou sur pelouse. Il permet d'obtenir de petites fleurs. Sa hauteur de pousse varie entre 1,50 m et 2 m.

- Les rosiers arbustifs et paysagers : Ils permettent de réaliser des haies. Il sont peu sensibles aux maladies et aux parasites. Leur hauteur de pousse varie entre 60 cm et 1,80 m.

- Le rosier couvre-sol : Il possède de longs rameaux décoratifs. Sa végétation est petite à moyenne. Sa hauteur de coupe varie de 20 à 80 cm.

 

 
 La plantation :

Tous les rosiers se plantent de la même façon.

 
- Creuser un trou suffisamment large et profond ; les racines doivent s'y loger aisément.
- Ameublir la terre sur 30cm de profondeur. Faire un apport de compost, fumier ou engrais si le sol est trop calcaire, trop lourd ou argileux. Ne jamais mettre les racines en contact avec le fumier ou l'engrais.
- Pour une meilleure reprise des rosiers, faire un pralinage : plonger les racines dans une boue argileuse enrichie d'hormones prête à l'emploi : le pralin.
- Placer le point de greffe au niveau du terrain après avoir raccourci les racines abîmées ou mal tranchées (habillage). Bien étaler les racines au fond du trou.
 
- Faire couler de la terre fine entre les racines; achever de combler le trou.
- Tasser le sol au pied du rosier et arroser copieusement dans la cuvette ainsi formée pour que la terre adhère bien aux racines . Les rosiers nains et Polyanthas ne doivent pas dépasser 10cm et les grimpants 30 à 40cm. Tailler si les tiges des rosiers sont plus longues.
 
- Une semaine après la plantation, buter les rosiers pour protéger le point de greffe avec de la tourbe ou de la terre sableuse.
- Retirer cette protection au printemps.
 

Le tuteurage des rosiers tiges :
- Enfoncer le tuteur dans le sol avant de planter le rosier, afin d'éviter d'abîmer la greffe des racines.
- Placer le rosier contre un tuteur de 2 cm de diamètre environ, planté du côté opposé aux vents dominants. Le haut du tuteur doit se situer juste au-dessous de la tête du rosier.

Le palissage des rosiers grimpants
- Eloigner le rosier de 25 à 30 cm de la base du support (treillage, tonnelle, fils de fer tendus à l'horizontale sur un mur, etc…).
 
- Diriger les racines dans la direction opposée à celle du support. Les branches devront être fixées au fur et à mesure de leur croissance.
 
 
 La taille des rosiers :

A/ Quand tailler ?

 
La première taille :
- Elle est à effectuer pour tous les rosiers en fin d'hiver, lorsque les grosses gelées ne sont plus à craindre.

TRUCS ET ASTUCES :
Si des pousses naissent sur la tige ou au pied, il faut les supprimer, car il ne s'agit pas de la variété greffée, mais d'une pousse du porte greffe.

Les années suivantes :
- Tailler en fin d'hiver pour les variétés remontantes.
- Tailler après la floraison pour les variétés grimpantes non remontantes.

TRUCS ET ASTUCES :
Si les rosiers arbustes se dégarnissent à la base, pratiquer une taille plus sévère tous les 3 ou 4 ans.

Les quatre actes permanents de la taille d'un rosier :
- Supprimer les bois morts et les gourmands.
- Supprimer les petites brindilles sans vigueur.
- Supprimer les rameaux qui frottent contre d'autres mieux placés.
- Supprimer le bois mal lignifié.

B/ Comment tailler ?

Quelque soit le type de rosier :
 
- Effectuer des coupes au dessus d'un œil, de préférence orienté vers l'extérieur.
- En taillant trop près de l'œil, vous risquez de l'endommager et en coupant trop haut, vous risquez de laisser un " chicot " qui se desséchera.

La taille des rosiers buissons à grandes fleurs et des rosiers à fleurs groupées :
- La taille s'effectue en mars.
- La première année, tailler entre 10 et 15 cm du sol pour provoquer le départ des pousses.
- Les années suivantes, tailler entre 15 et 25 cm du sol.
- Supprimer tout le bois mort.
- Conserver 3 à 5 branches vigoureuses en les rabattant à 3 ou 5 yeux.
- Aérer la plante en supprimant les branches qui vont vers l'intérieur.
- Couper les branches en biseau à 1 cm environ au dessus de l'œil en orientant la coupe de manière à ce que l'eau de pluie ne s'écoule pas sur le bourgeon.

La taille des rosiers tiges :
- La taille s'effectue début mars.
- Tailler de façon à dégager le centre de l'arbuste et à obtenir des têtes bien fournies.
- La taille est identique à celle des rosiers buissons.

La taille des rosiers grimpants :
- A la plantation, supprimer les rameaux cassés.
- Toujours tailler en mars.
- La première année, ne conserver que 2 ou 3 belles branches de 40 à 50 cm.
- Palisser les branches sans trop serrer en utilisant du raphia ou des liens plastique.
- En cours de végétation, palisser les nouvelles branches latérales.
- La 2ème année, réduire d'un tiers les branches principales et palisser.
- Tailler les rameaux latéraux qui ont fleuri, à 2 ou 3 yeux pour les faibles et 4 ou 5 yeux pour les plus vigoureux.
- Les années suivantes, opérer de la même façon, en continuant de palisser les branches les plus vigoureuses, à l'horizontale, ce qui les oblige à se ramifier et évite un dégarnissage à la base.

La taille des rosiers grimpants non remontants :
- La première année, même procédé que pour les rosiers grimpants remontants.
- La deuxième année, ne pas tailler au printemps, se contenter de supprimer tout le bois mort.
- A la fin de l'été, après le floraison, tailler les pousses latérales ayant fleuri, à 2 ou 3 feuilles.
- Palisser les nouveaux rameaux.

La taille des rosiers arbustes :
- La première année, en mars, tailler les branches d'un tiers.
- En été, supprimer les fleurs fanées.
- A l'automne, supprimer le reste de fleurs fanées et de la fructification.
- Les 2ème et 3ème années : en mars, supprimer le bois mort et les pousses grêles du centre.
- Tailler les branches principales des 2/3 et les autres d'1/3 au dessus d'un œil extérieur pour favoriser la floraison.
- 4ème année et suivantes : continuer les opérations de l'année précédente.
- En mars, couper au ras du sol une ou deux branches maîtresses sur lesquelles la floraison est moins abondante.
- Tailler d'1/3 les pousses nées de l'année précédente.
- Surveiller l'apparition de gourmands issus du porte greffe.

La taille des rosiers miniatures :
- Ne pas tailler l'année qui suit la plantation.
- Les années suivantes, se contenter d'un nettoyage régulier de printemps :
Supprimer tout le bois mort.
Rabattre les branches à mi-hauteur.
Aérer le centre du rosier.

La taille des rosiers pleureurs remontants :

- La taille s'effectue début mars.
- Tailler les vieilles branches retombantes au profit des plus jeunes se formant au sommet du tronc.
- Rabattre les branches principales de 30 cm à 40 cm, mais de manière inégale afin de former différents échelons.
- Tailler les rameaux secondaires à 3 ou 5 yeux.

La taille des rosiers pleureurs non remontants :
- La taille s'effectue après la floraison, à la fin de l'été.
- Laisser se former un maximum de branches principales partant du tronc.
- Tailler plus tard les plus vieilles d'entre elles (1 à 2 par an).
- Tailler les rameaux secondaires ayant porté des fleurs.

TRUCS ET ASTUCES :
Pour avoir de beaux rosiers bien touffus, il faut acheter uniquement des rosiers premier choix, c'est-à-dire avec trois branches et plus.
Pour avoir de très grosses fleurs à couper pour vos bouquets :
- tailler très court à deux ou trois yeux maximum.
- Eboutonner mi-mai avant la floraison en supprimant les boutons situés sous le bouton principal.
Vous obtiendrez des roses solitaires, similaires aux roses des fleuristes.

 

 
 L'entretien des rosiers :

A/ L'arrosage :

 
- Les rosiers ont besoin de beaucoup d'eau.
- Arroser de suite après la plantation et régulièrement la première année.
- Ensuite au printemps au moment des poussées de sève.
- Arroser régulièrement en fin de journée au pied des rosiers en période de floraison et en période chaude.
- Eviter de mouiller le feuillage car cela favorise le développement des maladies.
- Arroser les rosiers plantés en pots ou jardinières régulièrement, ils demandent des arrosages fréquents.

TRUCS ET ASTUCES :
En période chaude, arroser le soir pour que la plante profite au maximum de son arrosage.
En période fraîche, arroser la plante en début de journée pour éviter un excès d'humidité favorisant les maladies.
Ne jamais arroser les feuilles, cela développe les maladies et enlève les produits de traitement de contact.

B/ Le désherbage :

- Maintenir le sol propre.
- Désherber par binage.
 
- Biner régulièrement le pied des rosiers pour casser la croûte de terre et l'aérer.
- Utiliser aussi un désherbant spécifique.
- Faire un bêchage en fin d'automne pour les massifs.

C/ Le buttage :

- Ramener la terre au pied des rosiers.
- Recouvrir le bourrelet de greffe de 5 cm, c'est une protection contre le gel.
- Effectuer cette opération en fin d'automne à l'aide d'une griffe 4 dents.

D/ Le paillage :

- Epandre au pied des rosiers après avoir désherbé, une mince couche de paille de fumier ou de tourbe blonde.
 
- Cette opération nourrit le rosier, conserve l'humidité du sol et limite les mauvaises herbes.

E/ La suppression des fleurs fanées :


- Supprimer sur les rosiers remontants en particulier, les fleurs fanées pour favoriser la floraison.
- Couper la tige sous la deuxième feuille ou au-dessus d'une jeune pousse.

F/ Les engrais :

- Mettre de l'engrais spécifique pour avoir une floraison abondante et éclatante.
- Faire trois épandages :
Une application au départ de la végétation.
Une application à la formation des boutons.
Une application avant la deuxième floraison.
- Mettre une poignée de 50g au m² environ, d'engrais spécifique. Composition : N9, P5, K16, 2% d'oxyde de magnésium et 1% de fer.
N = azote : stimule la croissance des tiges et des feuilles.
P = acide phosphorique : assure la photosynthèse et le développement des racines.
K = potasse : développe les fleurs et aide à la résistance aux maladies.
Magnésium : joue un rôle important dans la coloration et l'aspect des fleurs.
Fer : agit contre le vieillissement.
- Après l'épandage d'engrais, griffer en surface à l'aide d'une griffe et arroser.
- Pour les rosiers plantes en pots ou jardinières, appliquer une à deux fois par semaine un engrais rosiers liquide.
- Appliquer l'engrais liquide à l'aide d'un arrosoir sur motte humide pour une meilleure pénétration jusqu'aux racines et pour éviter les brûlures.

G/ La suppression des gourmands :

- En se développant, les gourmands épuisent le rosier qui finit par dépérir.
- Couper les gourmands des tiges à naissance avec un couteau bien aiguisé.
 
- Pour les gourmands de racine, dégager la terre et couper au ras de la greffe et cicatriser.

 

 
 Les traitements contre les insectes et les maladies :

INSECTES
CARACTERISTIQUES
TRAITEMENT :
Les pucerons :
Ce sont de petits insectes qui se nourrissent de la sève des rosiers.
Ils se massent en général au sommet des tiges, juste sur et sous les boutons.
Pulvériser sur le feuillage un insecticide systémique (matière active : imidaclopride ou pyrimicarbe).

Les araignées rouges :
Ce sont des acariens microscopiques qui se collent au dos des feuilles dont ils sucent la sève.
Le feuillage devient d'un jaune grisâtre.
Pulvériser surtout à l'envers des feuilles un insecticide spécifique (matière active : dicofol).

 
MALADIES
SYMPTOMES
TRAITEMENT :
L'oidium ou blanc :
C'est une maladie très fréquente qui se manifeste sur les feuilles, les tiges et les boutons par un duvet blanchâtre qui empêche la floraison normale.
Certaines variétés sont plus sensibles à l'oidium que d'autres. Pulvériser sur le feuillage un fongicide systémique contenant du triforine et du myclobutanil.
Ces deux produits ne tachent ni les feuilles ni les fleurs.
Pour lutter plus efficacement contre l'oidium et le marsonia, alterner les traitements.
Leur matière active étant différente, on évite l'accoutumance.

Les taches noires (Marsonia) :

C'est une maladie qui se manifeste par des points noirs qui, en s'élargissant, vont former des taches qui s'entourent de jaune.
La feuille jaunit et tombe.

La rouille :

C'est une maladie qui se manifeste par des pustules oranges à l'envers des feuilles.

La chlorose :

Il arrive que les rosiers jaunissent et perdent de leur vigueur.
Ce phénomène est souvent dû à un excès de calcaire dans le sol.
Pour soigner cette carence, appliquer à l'aide d'un arrosoir, un produit à base de chelate de fer.
 


Vous avez aimé, cliquez "j'aime"  



 

Retour